11 Allée du Professeur Camille Soula

31 400 Toulouse

Un nouveau champion au Satuc !

Ce mois-ci nous avons fait la rencontre du lanceur, Jean-François Maître, athlète de Perpignan, ancien militaire de carrière, et ancien boulanger de 46 ans.

Jeff de son acronyme, bientôt athlète paralympique au SATUC, est paraplégique depuis l’âge de 41 ans, après avoir soulevé une tonne pour sauver cinq vies. Un acte courageux, qui lui coûtera les jambes mais ne l’arrêtera pas pour autant dans sa quête de la réussite sportive. Voici son interview :

Depuis quand t’entraînes-tu au lancer ?

Jeff : Un an, ça fait un an.

Et dans quel club es-tu ?

Jeff : Je suis à Perpignan, j’arrive pour la prochaine saison au SATUC.

Depuis combien de temps t’entraînes-tu avec Luc ?

Jeff :15 jours.

[Luc, l’entraîneur de lancer du Satuc l’interrompt pour le corriger.]

Luc : Un mois.

Jeff : Ah ouais ? Déjà un mois ? Alors oui, ça fait un mois alors. [Rires.]

As-tu déjà pratiqué d’autres disciplines dans l’athlétisme ? Dans d’autres sports ?

Jeff :Dans l’athlé, non. Sinon c’était tir à l’arc, l’handi-bike et valide en marathon.

Quel était ton palmarès dans l’athlétisme et les autres sports ?

Jeff :Vice-champion de France en tir à l’arc et champion d’Europe en titre au lancer du poids.

Pourquoi avoir choisi le lancer ?

Jeff : Parce que j’avais envie de me mettre au saut à la perche mais vu que j’étais handicapé…[Rires.] Non non, je plaisante parce qu’en fait, je préparais une compétition militaire qui s’appelle les Invictus Games, et j’ai été repéré par la FFA vu mon gabarit pour les lancers… Jour pour jour il y a un an.

Quels sont tes prochains objectifs ?

Jeff : À court terme… les Championnats de France au niveau national, et au niveau international, les Championnats du Monde [ndlr au lancer de poids.] Je cherche aussi à battre le record d’Europe, qui est à 10m32 (poids de 4kg). Après c’est les Jeux de Tokyo 2020 et les Jeux 2024. Je suis venu au SATUC pour ça.

Quelles sont les particularités d’entraînements en tant que “handi” ?

Jeff : En handi, il n’y a pas vraiment de particularité. On est comme les valides. Euh… On travaille comme les valides, on met autant de temps que les valides. La différence c’est qu’on se fatigue un peu plus vite quand même par rapport aux valides, et ensuite selon les disciplines, ça dépend.

Le matériel que tu utilises est à toi ou est-ce le club qui te fournit le matériel pour pouvoir lancer ?

Jeff :Non, tout ce que tu vois est à moi.

Que fais-tu à côté de cette discipline ? Tu travailles ?

Jeff : Non, je ne peux pas travailler. J’ai été déclaré inapte au travail donc voilà…

Pour en savoir plus sur le club du SATUC et ses athlètes rendez-vous sur: http://satuc.athle.com/

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

aBONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

RESTEZ INFORMÉ DE NOS DERNIÈRES ACTUALITÉS

En découvrir plus

Omnisports

Nos sections ont du talent

À l’heure de faire le bilan sur cette saison, bon nombre de nos sections ont obtenu de bon résultat. Découvrez en détail quelques unes de ces performances .